Jeux à boire et autres « happy hour » sont interdits

Depuis quelque temps déjà, le beer pong fait de nombreux adeptes dans notre canton. Au point que certains exploitants proposent cette activité au sein de leur établissement, pour le plus grand bonheur de leurs clients. Mais saviez-vous que cette pratique est illégale ?

En effet, Maître Bauer, avocat-conseil de GastroNeuchâtel, de rappeler « Dans son chapitre 12, la loi cantonale sur la police du commerce stipule qu’il est interdit d’augmenter la vente de boissons alcooliques par des jeux ou des concours. » Tout comme les « happy hour », promotions à prix forfaitaire, consommation offerte et autres jeux à boire, le beer pong est concerné par ce chapitre de la loi cantonale sur la police du commerce.

Et les risques ne sont pas des moindres : « Les conséquences peuvent être pénales – amende maximale de 40 000 francs –, ou administratives, comme l’obligation de cesser le jeu, la confiscation du matériel de jeu, voire la fermeture de l’établissement » précise Me Bauer.

La Directrice de GastroNeuchâtel, Karen Allemann, invite ses membres à imaginer des activités conviviales, oui, mais en adéquation avec la loi. « On se réjouit des idées créatives et décalées. On peut aussi s’amuser sans finir sous la table... ».

De notre côté, nous ne pouvons que vous conseiller de suivre ces conseils mais, surtout, vous rappeler que notre offre de formation saura certainement dissiper les doutes que vous pourriez avoir. À ce sujet, tous nos e-learning sont gratuits, commencez donc votre découverte en suivant Vente d’alcool : Attitude face aux clients et mineures.


Source : D'après un article paru sur le site web de GastroJourna le 6.11.18